vendredi 28 juin 2013

Les 7 meilleurs coups marketing du premier semestre 2013

Certains ont défrayé la chronique, fait le tour de la planète en quelques minutes à peine, d'autres n'ont concerné qu'un nombre restreint de personnes mais se sont toutefois avérés de véritables tours de maître, et ils ont tous mérité le statut d'énorme coup de pub ! Les 6 premiers mois de l'année, ne faisant en cela absolument pas exception aux autres périodes déjà écoulées ni aux autres à venir, ont vu passer un certain nombre de buzz plus ou moins bien orchestrés et à l'efficacité plus ou moins avérée. Personnellement, 7 d'entre eux ont particulièrement retenu mon attention, et je n'hésite pas à les qualifier des 7 meilleurs coups marketing du semestre (mais en même temps je n'ai pas la prétention d'avoir vu passer toutes les opérations susceptibles de rentrer dans ce Top 7 ...)

N°1 : la vrai-fausse fin d'une légende
Je parle bien entendu ici de l'énorme blague réalisée par les rois en la matière : la célèbre marque Carambar ! Vous vous souvenez probablement de leur annonce dès le 23 mars de remplacer leurs célèbres blagues par des informations plus sérieuses dès le ... 1er avril qui suivait. Le propriétaire de la marque, l'américain Mondelez (ex Kraft Foods), a décidé d'aller très loin dans la propagation de cette information, par ailleurs réservée au seul territoire français, en confiant à l'agence Fred & Farid la réalisation de plusieurs publicités virales du plus bel effet. Effet qui ne s'est d'ailleurs pas fait attendre, vu la vitesse à laquelle s'est propagée l'indignation causée par cette annonce considérée comme remettant en cause des décennies de souvenirs d'enfants. Avouez que faire un poisson d'avril dès le 23 mars était tout de même un pari osé, mais réussi.
video

N°2 : des revenants pas très discrets
Si je vous dis "Random Access Memory", ça vous évoque quoi ? Oui, le dernier opus du groupe rock (est-il si rock'n roll que ça d'ailleurs ? ...) français Daft Punk. Groupe mythique des années 90 quelque peu tombé dans l'oubli depuis qui a su relancer sa carrière de manière fracassante en jouant à fond la carte Internet. Des rumeurs, des affiches mystérieuses, des mini clips de quelques notes frustrantes, des apparitions furtives dans les meilleures émissions télé, le culte du secret, ont su créer l'engouement de millions de personnes à travers le monde en à peine quelques semaines. Cette histoire est d'ailleurs très bien résumée sur le site Llllitl.fr.
video

N°3 : un golden boy qui connait bien les ficelles
Celui là, vous n'avez pas pu passer à côté. Le roi David a défrayé la chronique pour l'espace de quelques mois en placardant sur tous les journaux et sites internet de France et de Navarre 3 simples mots : "Beckham au PSG". Tout a été dit et écrit au sujet de ce transfert très médiatisé (j'ai moi-même tenté d'en décrypter les tenants et aboutissants sur un autre article de ce blog), et je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'en rajouter ici ... Tapez donc "énorme coup marketing" sur Google et vous saurez tout ...
video

N°4 : du football, encore du football ...
Certes, plus discret que le ramdam médiatique du roi David, l'apport publicitaire d'une autre figure du football mondial auprès de l'un de ses sponsors n'en a néanmoins pas été moins efficace. Je veux parler ici de l'apparition de Lionel Messi dans un costume du plus bel effet à magnifiques pois blancs signé Dolce & Gabbana lors de la remise de son trophée de meilleur joueur européen devant les télés du monde entier. Lui d'ordinaire plutôt discret (en tout cas lorsqu'il est à plus de 10m d'une surface de réparation), presque insignifiant et pas forcément l'icône la plus efficace en matière de porteur d'affiches, a d'autant plus été remarqué, et son magnifique costume par la même occasion, que personne ne l'attendait sur ce registre là ...

N°5 : Allo ... quoi
Certains la trouvent affligeante, d'autres probablement navrante, mais personne ne peut nier qu'elle restera l'une des personnes phare de ce début d'année. En simplement quelques mots prononcés sur un ton emprunt d'extrême sincérité, mais aussi avec l'aide de quelques autres attributs bien balancés (...), la désormais célèbre Nabila est rentrée au panthéon de la télé réalité (et donc de la télé tout court ...) et a très certainement été perçue comme beaucoup moins affligeante et navrante par ses employeurs de la chaîne NRJ12 ... Gageons que cela ne doit absolument rien au hasard et que tout cela est parfaitement voulu, contrôlé et dirigé par une armée de publicitaires (pardon de professionnels du casting) qui connaissent parfaitement leur métier.
video

N°6 : Le roi du fast food en opération séduction
Souvent décrit comme un monstre de la mal bouffe et des effets néfastes de la mondialisation (j'ai un peu de mal à expliquer cela à ma fille ...), Mac Donald's a appris au fil du temps à redorer son blason à coups d'opérations visant à donner à l'enseigne une image d'entreprise responsable, respectueuse de l'environnement et qui sait parfaitement répondre aux attentes locales de ses consommateurs. C'est ainsi qu'en début d'année en Australie, ils ont lancé une vaste campagne marketing très remarquée aux antipodes qui a ni plus ni moins consisté à rebaptiser l'enseigne ! En une nuit, tous les Mac Do sont devenus pour le plus grand étonnement et le sourire de millions d'australiens Macca's, surnom que ces mêmes australiens lui ont donné depuis quelques années. Cette enseigne est restée quelques semaines fièrement arborée au fronton de chaque magasin. Fallait le faire non ?
video

N°7 : Oprah au secours de Lance
A moins que ce ne soit le contraire à mieux y regarder ... La célèbre présentatrice de talk show outre-Atlantique Oprah Winfrey a en effet réussi un coup de maître, en pleine phase de lancement de sa propre chaîne de télévision, en obtenant les confessions exclusives du septuple vainqueur du Tour de France, Lance Armstrong, tout juste convaincu de dopage. La damné Lance a sauté sur l'occasion pour tenter de redorer son blason en faisant acte de rédemption, mais gageons que la véritable gagnante de cette opération vérité restera bien Mme Winfrey qui aura pu ainsi repasser sous les feux de la rampe qu'elle avait quelque peu quittés depuis plus d'un an.

vendredi 7 juin 2013

La crise, toujours la crise ...



Mais quand allons-nous sortir de cette crise ? Mais quand allons-nous retrouver confiance en nos institutions, nos entreprises, nos moyens, notre avenir ? ... J'ai un petit avis que j'aimerais bien confronter à votre sagacité et à l'avis des personnes éclairées qui s'arrêteront sur mes propos.



Une crise d'un certain âge ...
Il conviendrait peut-être dans un premier temps de reconnaître que la crise dure depuis fort longtemps. Je ne parle pas de celle qui s'étire depuis 2007 et qui occupe les esprits chagrins à la recherche de (faux) coupables et de "sauveurs" miraculeux, mais de La crise endémique dans laquelle nous sommes entrés, nous les pays dits industrialisés, depuis plus de 40 ans maintenant. Et oui, c'est en effet depuis le milieu des années 70 que nous connaissons une situation de sous-emploi dont nous n'arrivons pas à nous extraire ... Nous ne sommes en effet, en France, jamais descendus sous la barre des 2 millions de chômeurs depuis 1990, et avons franchi le seuil du million en 1977 ... Nous sommes bien rentrés en crise depuis de nombreuses années et personne n'a su enrayer le mouvement pendant qu'il en était encore temps.

Une crise d'un âge certain !
Un autre indicateur, en pleine croissance lui aussi, a mis la puce à l'oreille de certains analystes quant à la raison première de cette situation. Le grand coupable serait le vieillissement ... Nous n'avons pas su anticiper les effets de l'allongement de nos vies sur notre organisation et sur le déséquilibre qu'il produit irrémédiablement. Ne serait-ce qu'en France, l'âge médian (qui exprime qu'il y a autant de personnes au dessus qu'en dessous de cet âge) est passé de 36,3 ans en 2000 à 39,5 en 2013. Près de 9% d'augmentation en 13 ans ... A noter qu'en Chine il est déjà de 32 ans, à peu près ce qu'il était en France en 1970,  alors qu'il n'est encore que de 24 ans en Inde.
Et alors, me direz-vous, en quoi le vieillissement de nos populations serait-il un tel obstacle au bon déroulement de notre économie ? On dit bien que ce sont pourtant les seniors qui ont les pouvoirs d'achat les plus importants, et qu'ils devraient donc être en mesure de réinjecter un élan consumériste salvateur. Et bien évidemment, mais malheureusement en y regardant de plus près, cet effet potentiel se trouve réduit à néant à cause de plusieurs petits "détails" :
- Les individus plus âgés ont tendance à moins consommer de produits manufacturés et plus de services (qui ne sont ni importables ni exportables, en tous cas pas aussi aisément que des produits),
- Les prix des services augmentant plus rapidement que ceux des produits manufacturés, et les individus observant ce phénomène, ils ont tendance à plus épargner qu'à consommer, 
- L'épargne se produit donc lorsque l'on est actif et la "désépargne" lorsque l'on est à la retraite. Et si l'on considère que l'épargne est là pour financer le capital des entreprises et des collectivités, on peut légitimement être inquiet de l'accélération de ces "désépargnes"
Bref, le vieillissement serait la cause première de l'importance qui a été donnée ces dernières décennies à la finance plus qu'à la productivité.

Messieurs les Marketeurs, Mesdames les marketrices, à vous de jouer 
Pourtant de nombreux efforts ont été entrepris pour favoriser l'essor du service à la personne, du tourisme, et même de l'implantation de maisons de retraite. Oui, sans doute ... Des services, encore des services ... Il est probablement temps que des entrepreneurs soient encouragés, incités et chouchoutés pour innover en matière de produits que les anciens s'arracheront afin qu'ils participent ainsi, à la hauteur de leur grand nombre et de leurs économies, au redressement productif (sic ...) de la planète. Même les chinois, si souvent montrés en exemple en matière d'essors industriel, semblent devoir faire face ces derniers temps à l'afflux de seniors dont ils ne savent plus trop quoi faire suite à leur politique de l'enfant unique, en se penchant sérieusement sur leur cas. Je souhaite sincèrement que ceux que l'on affuble si communément du sobriquet de copieurs, ne s'inspirent pas de nos errances et aveuglements. Peut-être réussiront-ils là où nous avons échoué, en sachant donner un rôle beaucoup plus actif à leurs anciens, un rôle qui saura les mettre dans une véritable situation de consommateur en lien avec les atouts de leur pays, et non les abandonner au simple rôle de "dépenseurs" subventionnés ...

Je vais m'enfermer pendant plusieurs semaines dans mon bureau, mettre en branle mon savoir-faire marketing, pour réfléchir à des produits innovants qui sauront inciter nos personnes âgées à continuer d'alimenter la pompe et non à continuer à la désamorcer ... Je vous donnerai de mes nouvelles prochainement ...

samedi 1 juin 2013

Mon premier cinémagraph !!

J'avais il y a quelque temps ici, fait la part belle à des images très esthétiques utilisant la technique dite du cinémagraph, que l'on appelle aussi souvent sous le vocable plus technique de gif animé.

Et bien, je viens de réaliser pour la première fois mon propre cinémagraph ! Ou pour être plus honnête, Samsung a réalisé pour moi mon premier cinémagraph ... J'ai en fait tout simplement découvert que l'appareil photo intégré au dernier né des smartphones de la marque (le Galaxy S4 pour ne pas le nommer ...) rendait possible cette possibilité, et ce en un tour de clic et deux ou trois petits coups de doigt magiques sur l'écran tactile. 
Vraiment, nous n'avons absolument plus aucune excuse pour se contenter de visuels médiocres et insipides pour accompagner nos communications ...